Centre Neuro-Psychiatrique de Kamenge

Référence Nationale en Santé Mentale

En date du 6 mai 2020, le CNPK a organisé un atelier d’échange  sur les stratégies d’accompagnement des patients psychiatriques pendant la pandémie de Covid 19. Cet atelier s’inscrit dans le cadre d’amélioration de l’organisation des soins en milieu psychiatrique par le transfert des connaissances entre le CNPK et Médecins Sans Vacances.

L’atelier a débuté par un message de bienvenu que Frère Herménégilde NDUWIMANA, Directeur Général du CNPK  a adressé aux participants.

Dans son exposé Dr Ashour, consultant en psychiatrie à ENABEL  qui animait cet atelier a embrayé sur des aspects comme la vulnérabilité individuelle des malades mentaux à la pandémie. A ce niveau,  il a expliqué de fond en comble les facteurs qui favorisent la vulnérabilité des malades mentaux face aux Covid 19. Selon lui, la fragilité liée aux troubles cognitifs peut entraver le respect des mesures de prévention du Covid 19.

Dans la suite de son exposé, il a parlé aussi de vulnérabilité de l’organisation des soins psychiatrique à la pandémie. Il a fait savoir que le fait que les services psychiatriques soient fermés, densément peuplés et que la vie y soit organisée de façon communautaire constitue un des facteurs favorisant cette vulnérabilité.

L’éloignement des hôpitaux psychiatriques et des services de médecine somatique et notamment des services de réanimation, tant sur le plan géographique que de la culture professionnelle sont aussi, selon, lui, des éléments traduisant cette vulnérabilité de l’organisation des soins psychiatrique.

Il a conclu son exposé en mettant en lumière les initiatives déjà prise dans d’autres pays. Il s’agit entre autres de la réduction de l’activité ambulatoire, restriction des consultations aux cas sévères, l’intervention à distance, et la création des unités de riposte au Covid 19 dans les services de psychiatrie.

Après l’exposé de Dr Ashour, les participants à la réunion qui étaient composés, en grandes parties des différents responsables des services du CNPK ont eu l’occasion de  poser des questions et partant s’imprégner des différentes mesures de prévention.