Centre Neuro-Psychiatrique de Kamenge

Référence Nationale en Santé Mentale

En date du 6 mai 2020, le CNPK a organisé un atelier d’échange  sur les stratégies d’accompagnement des patients psychiatriques pendant la pandémie de Covid 19. Cet atelier s’inscrit dans le cadre d’amélioration de l’organisation des soins en milieu psychiatrique par le transfert des connaissances entre le CNPK et Médecins Sans Vacances.

L’atelier a débuté par un message de bienvenu que Frère Herménégilde NDUWIMANA, Directeur Général du CNPK  a adressé aux participants.

Dans son exposé Dr Ashour, consultant en psychiatrie à ENABEL  qui animait cet atelier a embrayé sur des aspects comme la vulnérabilité individuelle des malades mentaux à la pandémie. A ce niveau,  il a expliqué de fond en comble les facteurs qui favorisent la vulnérabilité des malades mentaux face aux Covid 19. Selon lui, la fragilité liée aux troubles cognitifs peut entraver le respect des mesures de prévention du Covid 19.

Dans la suite de son exposé, il a parlé aussi de vulnérabilité de l’organisation des soins psychiatrique à la pandémie. Il a fait savoir que le fait que les services psychiatriques soient fermés, densément peuplés et que la vie y soit organisée de façon communautaire constitue un des facteurs favorisant cette vulnérabilité.

L’éloignement des hôpitaux psychiatriques et des services de médecine somatique et notamment des services de réanimation, tant sur le plan géographique que de la culture professionnelle sont aussi, selon, lui, des éléments traduisant cette vulnérabilité de l’organisation des soins psychiatrique.

Il a conclu son exposé en mettant en lumière les initiatives déjà prise dans d’autres pays. Il s’agit entre autres de la réduction de l’activité ambulatoire, restriction des consultations aux cas sévères, l’intervention à distance, et la création des unités de riposte au Covid 19 dans les services de psychiatrie.

Après l’exposé de Dr Ashour, les participants à la réunion qui étaient composés, en grandes parties des différents responsables des services du CNPK ont eu l’occasion de  poser des questions et partant s’imprégner des différentes mesures de prévention.

En dates du 26 au 28 février 2020 le CNPK a organisé une formation au profit des autorités sanitaires et des superviseurs des provinces Sanitaires de Makamba et Ngozi.

Cette formation s’inscrit dans une série d’activités d’interventions psychosociales que le CNPK met en place, avec le financement de la Coopération Suisse dans le but de consolider les acquis de l’intégration des soins de santé mentale dans les communautés des Provinces Sanitaires susmentionnées.

Dans son approche, le CNPK mise sur une collaboration avec les organisations comme NTURENGAHO et d’autres partenaires qui œuvrent dans les communautés. Ce faisant, le CNPK veut assurer une intervention holistique visant à prendre en charge les personnes ayant subi de violences basées sur le genre.

Signalons que ces activités rentrent dans la mise en œuvre des axes de la Stratégie Nationale de la Santé Mentale et la mise en œuvre de la Politique Nationale Genre du Burundi du Ministère de la Solidarité Nationale, des Droits de la Personne humaine et du genre.

En marge de cette formation plusieurs thématiques liées à la prise charge vont être développé. Il s’agit en autres des thématiques comme : les principes généraux de la prise en charge des individus atteints de la maladie mentale, la sémiologie psychiatrique, les soins infirmier en psychiatrie et la pharmacologie des différents troubles.

La première journée de la formation a vu la présence de de Frère Herménégilde Nduwimana, Directeur Général du CNPK. Après avoir adressé un message de bienvenue aux participants, ce dernier a fait un récapitulatif du processus d’intégration des soins de santé mentale. Il est revenu sur les défis et les atouts de ce processus. Il a terminé son intervention en souhaitant aux participants une bonne continuité.

Au terme de la formation plusieurs résultats sont escomptés. Il s’agit entre autre de doter les participants des connaissances de base en santé mentale, de permettre aux participants d’avoir une même compréhension du système de santé mentale burundais et une compréhension de la logique d’intégration des soins de santé mentale.

 

En date du 20 février 2020, Mme An Teyssen, Directrice Générale de Médecins Sans Vacances a effectué une visite au CNPK en compagnie de Dr Cash Karubara Marcellin, Représentant Légal/Médecin conseiller  des MSV en région des Grands-Lacs. Cette visite a débuté par une séance de prise de contact et d’échange que cette délégation de MSV a effectué avec Rév Frère Herménégilde NDUWIMANA D.G du Centre Neuropsychiatrique de Kamenge.  Cette séance d’échange aura été une belle occasion pour les deux partenaires de voir ensemble l’état des lieux de leur partenariat. Ils ont aussi embrayé sur les défis liés à la prise en charge en santé mentale.

La visité s’est clôturé par un tour guidé que cette délégation a effectué dans les différents pavillons postes d’hospitalisation du CNPK pour voir d’elle-même leur fonctionnement.